06/09/2007

Journée d'hier

plaque 60 semaineplaque 54

De 11h32 à 19h42

 

Bonjour,

Je sais, je suis à nouveau en retard mais, comme tout bon ravnos, j'ai une excuse. Il faut savoir que je suis atuellement sous antibiotiques (grosse infection d'une molaire dévitalisée) et je dois dire que ces foutus médicaments m'affaiblissent pas mal.

Pour en revenir à la journée d'hier, je me suis fais avoir en beauté et même "comme un gros bleu". En effet, je n'étais pas allé vérifier sur le portail si cette superbe journée sur le 60 était complètement dédiée à cette ligne. Pas de chance, je tire ma feuille de route du portail et BARDAFFFF c'était un scindé. 1 seul petit voyage sur le 60 et 3 sur le 54 (ligne que je déteste par dessus toutes).

Bon, oké, il est trop tard que pour permuter avec un collègue. Faisons donc "contre mauvaise fortune, bon coeur" et allons "joyeusement" à Schuman en vue du remplacement sur ligne.

Chouette un nouvel A330. Dommage que ce ne soit que pour un voyage. Mais bon, c'est toujours ça de pris non?  J'ai pas roulé un kilomètre que me voilà déjà bloqué par ces foutus travaux rue Froissart. Ca commence fort.

Mercredi midi oblige, tout au long de ce A/R je n'ai eu QUE des embouteillages. Petit exemple photo en descendant vers Av De Fré (j'me souviens jamais du nom de cette rue) en photo...

P9050001

Résultat des course, arrivé avec 25 minutes de retard à Callevoet. Je repars avec 18 minutes déjà dans la vue. Comme tout bon agent consciencieux qui se respecte, je préviens le dispatch que pour mon remplacement à la porte de Namur sur le 54, ça me parraît un peu raté. Pour info, j'ai appelé le dispatch lors de mon départ de Callevoet et j'ai enfin eu une réponse à Cavel. Mais bon, je peux comprendre qu'ils étaient un peu débordés aussi.

Donc, me voilà avec instruction de me rendre au plus vite et en film blanc à Schuman. Pour le remplacement, il compose... Au final, je reprendrais mon 54 bel et bien à la porte de Namur mais, dans l'autre sens. Pas à 13h58 mais à 14h15.

Je dois avouer que les horaires sur ce 54 ont été, enfin, un peu adaptés. Je n'aurais pas de retard et mes stationnements 10, 28, 12, 22, 5 et 14 minutes pourront me servir à me relaxer. En fait, cette ligne n'est pas désagréable pour autant que l'on roule à l'heure.

Toujours autant de gens qui essayent de monter par l'arrière à qui je devrais faire la remarque. Je constate que cela se passe souvent place Fernand Cocq, vu que les voyageurs ne savent toujours pas faire la distinction entre un articulé (18 mètres) et un standard  (pas le clud de foot hein...) de 12,5 mètres.

Une tentative ratée est celle de ce gamin qui attend à Forest National. "M'sieur, c'est que pour deux arrêts et comme j'ai mis mes roulettes à mes baskets j'ai du mal à marcher" ... "Pas de problèmes mon garçon, donne moi 2€ et c'est dans la poche" ... "oué mais j'ai pas de sous non plus" ... "Han, t'as pas de sous, ben laisse-toi rouler jusqu'en bas. La rue est en pente, tu seras arrivé avant moi place Sant Denis". Portes fermées et départ.

Le restant de la journée sera sans problème et rentré au dépôt à l'heure.

Seule petite tache de la journée, comme j'étais un peu "à la bourre" ce matin, j'avais pris la décision de me rendre au dépôt en moto. Le retour fût des plus désagréable vu la drache qui tombait. Mais bon, ce sont les risques comme on dit.

Aujourd'hui, une après-midi sur le 71 (re beuarck) et fini vers 20h10. Comme je ne commence que vers 13h30, nous avons décidés, Greg et moi, d'aller manger vers midi au dépôt. Cacal, si tu me lis avant cette heure, t'es le bienvenu (sans bombes à eau, pétards ou autre...) 

Je verrais mon état de fatigue ce soir en rentrant si je poste ou non à cette heure.

BiZzZoOo 

 

 

09:54 Écrit par A chaque jour suffit sa peine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.