13/10/2007

Celle-ci aussi j'aime bien

plaque 61

De 12h40 à 20h23

Bonjour,

Du 61 au programme, quel bonheur de pouvoir rouler 5 voyages avec un A330, sur cette ligne où il ne se passe jamais rien.

Sandwiche et salade furent mon premier objectif  en arrivant au dépôt. Gregounet ayant un coupé m'a donc tout naturellement accompagné.

Reprise donc à Mérode. J'achète mon journal en passant par la librairie à la station de métro de Delta et me voilà parti. Je suis donc bien à l'heure pour le remplacement à 13h08. Je continue à lire mon journal à Mérode et, bien entendu, je ne vois pas le temps passer. A un certain moment, je me dis que ça commence à faire longtemps que j'attends. Je regarde l'heure et... juste avant de consulter ma montre, je vois un bus de l'autre côté qui attend. Je regarde le numéro de ce bus et... Nom de Zeus, v'la que j'me suis trompé de côté pour le remplacement. Pas très grave il n'y avait que 2 minutes qu'il attendait. Je me suis perdu en excuses et il l'a pris en rigolant en me disant qu'il aurait pu regarder aux alentours pour voir si je n'étais, effectivement, pas de l'autre côté.

Il y a une question que je me pose au sujet des nouveaux bus. Ces véhicules étant neufs, je suppose qu'ils bénéficient d'une garantie du constructeur. Je ne comprends dès lors pas que l'on puisse déjà trouver une réparation de fortune telle que celle de la photo ci-dessous. J'ajouterais que le réglage électrique du rétro côté droit ne fonctionnait déjà plus (réglage latéral) et que l'ouverture de la première porte avant doit se faire dans la douleur vu le grincement qui en sort durant la manoeuvre. Ce bus n'a pas encore 7500 km... Personnellement je trouve ça malheureux.

Ici la fermeture du poste de conduite tient avec la tige d'un rivet non écrasé...reparationA330

reparation2A330

Pour le reste, la journée a été très agréable, pas de problème sur la ligne si ce n'est 2 ou 3 lamentables tentatives de fraude dont une qu'il me faut vous raconter.

Le type monte (avec une nana) à Jambline de Meux (vers Nord).  "Bonjour Monsieur, je suis senior mais j'ai oublié mon abonnement à la maison et, je n'ai pas un sous sur moi".  Je me dis qu'il a déjà fait l'effort de me dire bonjour, ça mérite qu'on s'attarde un peu sur son cas. De plus, s'il me dit qu'il n'a pas un sous sur lui, c'est donc qu'il connaît la règle qu'il faut s'acquiter des 2€ en vigueur pour acheter un ticket.

A malin, malin et demi, je lui réponds : "Pas de problèmes Monsieur, j'ai ici un petit formulaire qui vous permettra de voyager en toute quiétude tout en vous acquittant du prix de votre billet un peu plus tard, moyennant une légère surtaxe. Et comme vous êtes senior, je pense qu'en vous rendant à la Porte de Namur, on ne vous comptera même pas le prix demandé. Puis-je avoir votre carte d'identité afin de remplir le formulaire s'il vous plaît?. En général, j'ai pas trop l'habitude de mettre la parole des gens en doute, mais ce coup-ci, j'en avais un fameux... de doute.

Le but était de noyer le poisson afin de pouvoir consulter sa carte d'identité et vérifier ses dires. Bingo... année de naissance 1945, donc, pas encore 65 ans. "Tiens, tiens, tiens... Ne m'avez-vous pas affirmé faire partie des seniors? Je constate avec stupéfaction que vous n'avez QUE 62 ans...". J'avais évidemment le beau rôle avec sa carte d'identité en main. "Heu... oui, mais, heu... Bon oké, redonnez-moi le tout je vous paye ma place et on en parle plus hein..." ... "Vous m'avez bien affirmé que vous étiez démuni d'argent non? Voyez-vous, je suis subitement bêtement discipliné  et  pour le coup je vous crois là. Je vais donc remplir ce joli bordereau et à ce moment là on en parlera plus, mais je vous assure que la surtaxe vous allez la payer. Et pas besoin de signer le petit bon, le numéro de carte d'identité suffira. Bonne journée Monsieur".

Les  deux personnes assises à l'avant du bus, mortes de rire en voyant le mec se diriger (si vous me permettez l'expression) la queue entre les jambes et rouge comme une pivoine, vers le fond du bus.

Je voudrais par cette anecdote  rendre hommage à tous mes collègues qui font leur boulot convenablement et qui se font insulter par commentaires interposés via leur blogs (non je ne citerais pas de noms. Les intéressés se reconnaitront) en disant simplement aux "insulteurs" qu'il est normal de, parfois, en arriver à devenir... disons, "excessif" dans les contrôles. Quand on sait que la fraude se pratique à tous les niveaux de la société et que les trois quart des fraudeurs le font pour se payer la tête, non seulement du chauffeur, mais aussi des honnêtes gens qui eux, payent leur place.

"Ite missa est..." (pour ceux qui n'auraient pas fait de latin: "La messe est dite" ce qui, en clair, veut dire qu'il n'y a rien a ajouter...)

Voila, maintenant je vais doucement me préparer à aller oeuvrer sur la ligne 60 (3 A/R). 

Et comme la demi finale de la coupe du monde de rugby se joue ce soir entre la France et l'Angleterre, je pense que le post d'aujourd'hui sera écrit demain. 

Bon week-end (et bonne reprise lundi au malade...)

BiZzZoOo 

 

08:21 Écrit par A chaque jour suffit sa peine dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Prompt rétablissement !

Il y a des services ouverts ...
Ceci étant dit sans vouloir te mettre la pression ;-)

Écrit par : Jean-François | 13/10/2007

Dédé... T'as entendu? Y'a des services ouverts... saute dessus mon pote... looooool

Écrit par : bachi45 | 13/10/2007

Les commentaires sont fermés.