15/10/2007

Du 54, y'avait longtemps...

plaque 54

De 11h31 à 19h42

Bonjour,

J'étais pourtant réveillé tôt ce matin, le réveil de Lynette sonne sur le coup de 06h45. Vers 07h00 (avec le rappel du réveil) je suis éveillé aussi et lui demande de ne plus couper la radio. J'avais des choses à faire avant de partir au boulot.  

Je me suis réveillé à nouveau vers 09h30. Pffffff, plus le temps de faire quoi que ce soit, c'était encore juste si je n'arrivais pas en retard au boulot. J'ai un mal fou à me lever ces derniers temps. Ce doit être les frayeurs consécutives que les sagouins me font endurer.

J'arrive enfin au dépôt et je vais immédiatement sortir ma feuille sur la borne de la salle de recette du métro. Celle-là fonctionne nickel au moins. Comme je devais reprendre sur la ligne, et donc, prendre le métro, je n'ai même pas dû me rendre  dans notre salle de recette à l'étage. Cela m'a donné l'occasion de prendre un café à la cafet.

A peine dans le métro, message de Dédé. Il y a une petite enveloppe qui t'attend avec un cadeau qui te sera bien utile dans le futur... et bla et blabla, je vous passe les détails. Je lui téléphone et il me dira qu'il a laissé un cadeau à mon intention au guichet. il terminera la conversation par un "n'oublie pas d'aller le chercher en fin de service hein... Ca peut toujours servir...".  Vous êtes comme moi, et sentez l'embrouille venir hein...

Je n'ai pas pu en savoir plus et me voila plongé sur ce foutu 54. Toujours autant de resquilleurs sur cette ligne de CENSURE . Au moins, j'ai pu profiter des stationnements donnés à chaque terminus. 14 - 16 - 14 - 16 - 25 - 15 - 12 - 24 - 2 minutes et seulement 4 A/R, ce qui me semble largement suffisant.

Je ne vous narrerais pas toutes les tentatives de fraudes, mais sachez que tous les âges s'y mettent sur ce trajet. Je n'ai jamais vu autant de mauvaise foi de la part des voyageurs. 

J'ai même failli emplafonner une voiture qui venait de ma gauche (j'avais donc priorité) qui force le passage. Je suis lancé et pas décidé du tout à laisser passer. (le carrefour juste après l'église de la trinité quand on tourne à droite dans la rue qui nous mène chée de Charleroi). Le mec bloque toute la circulation, moi en plein milieu du jeu de quilles et le gars qui refuse de reculer. 

Le castar sort de sa voiture et avant qu'il n'ouvre la bouche je lui sors (en ayant vu sa plaque française terminant par 75) "T'as voulu jouer, ben là, t'as gagné, tu bloques tous le monde... Tu recules maintenant et n'oublies pas que t'es pas à Paris ici mon pote". Il remontera dans sa caisse sans piper mot. C'était mon quart d'heure "sanguin" de la journée...

Sinon en revenant au dépôt, j'ai effectivement découvert le "cadeau" de Dédé. Je suppose que vous aurez lu son post du jour (à l'heure où je vous écris, je n'en ai pas encore pris connaissance ) et donc vous aurez sans doute découvert qu'il s'agissant d'un masque de plongée sous-marine... Allez comprendre le message... Pour ma part, cela ne laisse rien présager de bon et je crois même que dans les prochains jours je sortirais "armé". Comprenez bombes à eau chargées, pétards, fumigène et, pourquoi pas, une gousse d'ail. Tant qu'à faire ça repousse les vampires (ravnos s'il fallait encore préciser...)

Tout cela nous prépare encore une franche partie de rigolade dans les prochains jours. Restez donc branchés et à l'écoute...

Pour ma part, je vais aller rejoindre mes plumes, demain il faudra me lever à l'aube (07h00... dur dur) et, vu mon grand âge, il me faut  mes heures de sommeil (n'en croyez rien mais ça fait tellement plaisir au gamin gregounet que je ne voudrais pas lui gâcher ce plaisir...).

Porte-monnaie vous bien et à demain.

BiZzZoOo 

22:40 Écrit par A chaque jour suffit sa peine dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Hummmm ! Tu as remarqué? Gregounet sans réactions, Cacal également...tu te souviens...méfie toi des eaux ( lol ) calme !!!!!! Tu me connais hein, moi si j'peux aider!

Écrit par : DédéSTIB | 16/10/2007

Dédé? T'es quand même une grosse Pouf... Toi, je largue une bombe et hop je me casse vite fait bien fait. Si j'peux aider, je vais t'en foutre moi. Moi je suis sage comme une image Ichou, je vous lis à la maison, puis remarque que je suis très calme, je viens pas vous ennuiez, pas de bombe à eaux, pas de pétard, pas de boule puante, non vraiment sage comme un petit poussin à la naissance mon brave Ichou. Je suis comme l'homme invisible, une araignée cacher derrière un pot de fleur, non vraiment Dédé, t'es trop injuste avec ton frère qui ne fait jamais rien. Moi je me méfirais de Dédé et Gregounet surtout lui, le slime plongeur sur les vitres de bus. Tu connais ça? Hein Ichou? ;o))

Écrit par : cacal le samaritain | 16/10/2007

Les commentaires sont fermés.