30/10/2007

Quel bazard (pour pas dire autre chose...) aujourd'hui

plaque 38

De 11h38 à 19h44

 Bonjour,

Le souk, y'a pas d'autre mot pour résumer cette journée. J'aurais pu être plus... comment dire, laissez-moi réfléchir... (réfléchi pas trop loin Daniel, la grossièreté c'est pas vraiment toi sur ton blog) nous diront donc, "direct"... Hé bien oui, j'ose cette fois. Le mot qui qualifie le mieux cette journée c'est... le bordel, nom de Zeus.

Mince alors, déjà que j'ai appris une mauvaise nouvelle ce matin. Mais bon, ça n'intéresse personne, vu que je ne vous avait pas fait part de mes intentions. Donc, passons...

Me voila parti pour remplacer sur le 38 à la gare centrale à 12h12. Par un heureux hazard, je savais que Jacques Bets... Comment? vous ne savez plus qui c'est? Noooon ne me dites pas ça... Attendez, je cherche une petite photo de lui...

La voila, enfin... LE voila

JacquesBets
Donc, lui, croyait que c'était moi qui le remplaçait à la susdite gare centrale.  Non, ne me demandez pas comment je le savais, cela restera un secret entre ravnos...

Apparemment, cet apprenti sagouin (c'est vrai qu'il est encore loin de la perfection "sagouine") cherchait désespérément un moyen de me faire une "crasse" (dixit, lui-même...). Il était même prêt à faire un petit détour (petit rappel, il roulait sur le 38 hein...) par la rue du Lombart pour passer chez Picard (magasin, très connu des bruxellois, de farces et attrapes) me chercher quelques petites joyeusetés du genre "pas gaies quand on les reçoit sur sois-même". Toutes réflexions faites, il s'abstiendra de ce petit détour.  

Je me trouve donc à centrale sur le coup de 11h50. J'attends mon bus tout en lisant mon journal. Les nouvelles n'étant, comme tous les jours, pas vraiment joyeuses, je vois un 38 remonter de De Brouckère et se garer de l'autre côté d'où je me trouve. Je vous le donne en mille qui sort de ce bus.... Jacquouille le fripouille (tiens c'est vrai que je n'y avait jamais pensé, mais ça lui va comme un gant ce surnom...). Il me cherche du regard, il croise le mien, je le rejoins.

"Aaaaaah Jacques. Tu vas bien?" ...  "Oué oué, je vais bien. Je te laisse le bus, j'ai fini moi" ... "Tu as l'air vraiment certain que c'est moi qui te remplace hein mon grand" ... "Ben oué hein, j'me suis renseigné avant, tu penses" ... "Heu, Jacques, t'es vraiment sûr là? Parce que, pour ma part, t'es dans le mauvais sens hein..." ... "Mais non, heu... heu... mais enfin c'est quand même toi qui me remplace non???" Sur ce, il se décide à consulter sa planchette, il la compare à la mienne (que je lui tendais désespérément) et... "Nom de Dje c'est pas toi qui me remplace.". Et je le vois trifouiller un tas de boutons sur le tableau de bord du bus. Ce apprenti sagouin avait tout mis en fonction, la ventilation, la clim, le chauffage au max, ouvert les trappes, enfin, j'en avais pour un aller-retour complet pour découvrir la foire que cet animal m'avait flanqué dans le bus. Pas de chance Jacques, mais une prochaine fois... peut-être...

Pour finir, je me trouvais toujours à la gare centrale, et il était déjà 12h25. Mon bus n'étant toujours pas arrivé, je me décide à me saigner d'un coup de gsm au dispatch. Le régulateur prends mon n° de tel et me rappelle. "Votre bus a 1/2 heure de retard, rappellez-moi pour une remise à l'heure quand vous aurez remplacé votre collègue. Patience et bon courage pour la suite". Petite phrase anodine mais ôh combien significative pour le reste de la journée.

Le remplacement se fera à 12h44 (heure où j'aurais déjà dû être à Luxembourg). Le temps que j'installe le matos, que je fasse demi tour et que le dispatch réponde à mon appel, il était déjà 12h54 (j'aurais déjà dû être passé Flagey...). "38 à centrale je vous écoute" ... "Ben, M'sieur, j'attends vos instructions pour une éventuelle remise à l'heure" ... "Une remise à l'heure? Mais vous êtes à l'heure non?" ... "Ben, heu, M'sieur, je vais démarer de Centrale là et je devrais déjà presque être à la bascule. A 20 minutes près, oué... j'suis à l'heure" ... "Ha, heu... oué... bon, ben... heu, allez en 38 barré Bascule et prenez la ligne du 60 jusqu'à Héros. Ca roule mieux par là".

Vous me connaissez hein. J'ai déjà dis que j'était "bêtement discipliné". Je discute pas les ordres et j'exécute. Par la même occasion , le dispatch me fera savoir que "jusqu'à nouvel ordre, nous étions tous limités à Ducale en n'oubliant pas la petite touche "dévi" lors de notre demi tour". Je ferais donc mon départ de Héros avec quelques minutes de retard, bien vite rattapées en étant limité à Ducale.

Toute la journée je roulerais en retard. D'après ma console j'étais en permanence 6 minutes en retard. Je me demande encore si elle fonctionnait convenablement celle-là...

J'aurais quand même de la compagnie, à savoir Antoine qui attendait Cacal. Ne le voyant pas arriver et, comme j'avais été le plus rapide, c'est mon bus qu'il a préféré choisir comme terrain de jeu.

Je croiserais notre Denise nationale juste avant Louise (vers Ducale) qui me prodiguera encore et toujours ses utiles conseils de prudence. J'espère qu'elle n' aura pas oublié de remettre le bonjour à Patrick hein...

A mon dernier voyage, je croiserais Cacal qui m'avait déjà l'air d'en avoir plein l'dos, plein l'pot, plein l'fond des godillots, des gamelles et des bidons... (ooop'sss, heu, non, ça c'est le patro), enfin, toujours est-il qu'il en avait déjà assez.

Pour ma part, je ne suis rentré "qu'avec" 20 minutes de retard. Non, je ne vous dirais pas non plus comment j'ai fais. Pourquoi? Heu... JOCKER...

En résumé, il y a des jours comme ça où on est vraiment content d'avoir fini de bosser dans cette jungle urbaine. Parfois, j'ai vraiment peur de l'avenir... 

Demain, un service, heu... Dédé, je te laisse qualifier le service de demain. Du 61 de... 09h00 à 17h30... (Aïe, pas sur la tête...)

Allez, que tout aille bien pour vous. A demain et...

BiZzZoOo 

 

 

 

 

22:50 Écrit par A chaque jour suffit sa peine dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Amateur Je reconnais bien Jacques sur ce coup là! Un amateur qui veut ce la jouer Ravnos pro alors qu'il faut des mois avant d'être un petit caporal Ravnos! Ichou, quoi ton service du jour, je ne dis rien moi, c'est tellement flagrant, que veux tu encore en dire? Sa..pe va!

Écrit par : DédéSTIB | 31/10/2007

Les commentaires sont fermés.