03/01/2008

Premier de l'année

plaque 95

De 12h06 à 20h30

Bonjour,

L’année commence super bien avec du 95… Apparemment, nous sommes toujours en service vacances vu mes 5 allers-retours.

Mais commençons par le commencement de cette belle journée. Il était donc question de venir un peu plus tôt au dépôt afin de pouvoir se réunir (Cacal, Dédé et moi) afin d’aller manger ensemble. Notre grande asperge de Gregounet manquait évidemment à l’appel. Son excuse pour nous laisser tomber ? « Je fais une nuit alors, je vais pas venir au dépôt à 11h00 non… »

Je trouve ça petit hein, vous pas ? Allez, il aurait pu faire un petit effort non. C’est à croire que dans ses bonnes résolutions pour 2008, il était question de ne plus nous fréquenter… Bon allez, je déconne hein Gregounet (mais quand même…)

Arrivé au restau, je découvre avec stupéfaction que nous n’aurons pas droit au plat du jour, et ce, pour le restant de la semaine. Comme rien de chaud de me tentait, je me suis rabattu sur un bêêêête sandwiche.

Dédé, par contre, eut l’air d’apprécier son spagho.

Dede020108

Tellement d’ailleurs qu’à peine fini, il était tout triste.

Dede020108triste

Cacal pour sa part, pose un peu pour les besoins de la photo.
Cacal020108Pose

Alors que pour lui, le spagho fini, j’ai dû planquer le restant de mon sandwiche. Mais c’est qu’il mordrait ma parole !! (couché... chouché j'ai dis nom de Zeus...)
Cacal020108TireTronche

Nous remonterons vers la salle d’exploitation, non sans avoir chanté une petite chanson par téléphone à notre ami Greg, et ce, uniquement pour lui donner un max de courage pour son service de nuit.

Chemin faisant, voila que Dédé craqua pour une loooongue ligne de, heu… ben, est-ce bien raisonnable Dédéchouchou ? (Fabienne, faudra me surveiller ça hein…)

Dede020108ligneCoke
Dede020108ligneCoke2

Toujours des grands moments de bonheur que de se retrouver ensemble pour une bonne partie de rigolade.

Dans un registre un peu plus sérieux, deux petites choses à signaler sur le 95. La première en image.

Déjà qu’à la Bourse il n’est pas toujours facile de stationner, mais alors là (premier voyage hein… Bienvenue sur le 95… En 2008, ben… rien ne change).

Une bagnole stib, une autre de flics et, en prime, le bus touristique (qui lui, rappelons-le, n’a rien à  f…aire là en stationnement). YALLLAAAAAAAH où y'a Eugène, y'a pas d'plaisir... (photo prise immobilisé, il va sans dire hein Dédé...)
AutogoïsteC4

La deuxième, pour les plus anciens qui ont connu le chanteur Marc Arian. Mais je vous parle ici, d’un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître…  Pour ceux que cela pourrait intéresser, Cliquez ici  pour avoir sa biographie complète (mais pas tout de suite hein... finissez d'abord ici...).

Eh bien ce chanteur chantait, à l’époque, une chanson qui s’appelait « bête à manger du foin ».

Cette chanson parlait d’une fille, très jolie mais aussi très bête. Ça ne volait pas très haut, je vous le concède, mais à l’époque, nous sortions à peine de Charles Trenet, Tino Rossi ou Luis Mariano. Donc, c’était de la variété populaire.

Quel rapport avec mon 95 me direz-vous ? Un instant, j’y arrive. Dans cette chanson donc, il y avait une petite phrase tellement vraie que je l’ai retenue. Il chantait ceci « Le jour où l’esprit fût distribué, le Bon Dieu avait dû l’oublier… » 

Cette petite phrase s’adapte parfaitement à ce client qui monta dans mon bus stationné à la Bourse (Devinez quand ? Pendant mes 20 minutes de pause, évidemment, sinon c’est pas drôle…).

Pour la clarté de l’anecdote, il faut savoir qu’à ce moment là, j’étais le seul en stationnement dans toute la rue.

Le mec monte et me demande, sans rire : « Vous êtes le premier à démarrer ? ». Je le crois pas ça… je relève les yeux de mon journal et lui pose la question suivante, sans rire non plus : « Vous en voyez un autre ici qui pourrait potentiellement partir avant moi ? ».

A mon avis, le type s’est bien rendu compte du ridicule de la situation car il bafouilla « heu, ben,… c’est que, heu… parfois y’en a un autre qui, heu…mais je… » et fin du monologue…

Il faudrait vraiment demander à notre ministre de l’éducation nationale de créer un cours pour apprendre à certaines personnes à utiliser leur cerveau, pour autant qu’elles en aient  un bien sûr… (« qu’elles », rapport avec « les personnes » hein… ne croyez pas que je veuille absolument mettre cette phrase au féminin. Précision utile s’il en est, afin d’éviter que la gent féminine ne me prenne pour un gros macho, misogyne de surcroît. Mais non, je ne panique pas, je connais un peu les femmes,  c'est tout… Oooop’sss, ça t’aurais pas dû Bachi…)

Voila, vu l’heure ce matin (ben oui, hier il était trop tard pour poster…) je vais déjà me préparer pour aller œuvrer sur mon 41 et 34 et ce, pour mon dernier jour de la semaine.

Eh oui, à peine dans le 5/7 que j’ai déjà un congé de « 38 heures » qui tombe.

Je vous raconterais demain ma journée d'aujourd'hui.

DidiTBiZzZoOot

 

 

 

 

09:44 Écrit par A chaque jour suffit sa peine dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Bouhou :-( J'ai pris le 34 en rentrant du boulot mais pas de chance, on ne s'est pas vu pour se souhaiter une bonne année. Donc je le fais sur le blog. Meilleurs voeux pour 2008 et en espérant bientôt se revoir sur le réseau.

Écrit par : Tarteauflan | 03/01/2008

Euh... Tarteauflan! Ichou le sais, si j'peux aider moi! Lundi matin je fais du 34 entre 6h41 et 10h05! Horaire disponible sur simple demande! T'as vu Ichou comme je suis gentil et poli hein! Bon ça va, Ok, je sors! Si on peut même pas aider!

Écrit par : DédéSTIB | 04/01/2008

Mais je t'en prie Dédéchouchou, je connais bien ta bonté légendaire. C'est vrai que si tu peux aider...
(c'est ça, sors...) ;-))

Écrit par : bachi45 | 04/01/2008

Pour Dédé Je vous souhaiterai bien la bonne année mais je n'ai jamais eu l'occasion de vous rencontrer lors d'un de vos services. C'est vrai que depuis quelques temps je regarde généralement qui est au volant mais pas de chance je ne tombe pas souvent sur un des 4. (c'est vrai que vous n'êtes pas les 4 seuls à bosser sur le réseau).

Écrit par : Tarteauflan | 04/01/2008

Les commentaires sont fermés.