27/04/2008

La fête à l'école

Bonjour,

Grosse journée que celle d'hier, aboutissement de mois de travail pour nos enseignants du collège Saint Etienne, la fancy fair (il est à noter que l'on ne dit plus "fancy fair" mais bien "fête d'école").

Me retrouvant parachuté "préposé responsable aux frites", devinez avec quels collaborateurs je me suis retrouvé? Le trio de choc, comme à la dernière fête où là, j'oeuvrais au barbecue. Le trio Pascal (PDG et mon meilleur pote... Heu... PDG veut dire Prof De Gym hein...), Bernard (dispatcher TEC) et moi.

Le trio...

aPascal_Bernard_et_moi
Pascal qui, comme d'hab, se paye gentiment ma tête... (admirez surtout ma moue "dédaigneuse" et la fille derrière qui se demande sur quels zigomards elle est tombée.)

aPascal&Didi

Quant à Bernard, bombardé "responsable pro barbrcue" il n'a toujours pas compris qu'il ne faut pas se mettre contre le vent lors de la cuisson des saucisses. Là, heu... oui, il suffoque...

Bernard_qui_suffoque

Midi, le coup de feu... Aaaaaarghhhhlup'ssssssss. Si je vous dis "65 kilos de frites en 2 heures", ça vous parle?  Eh bien croyez-moi, pour en cuire et servir autant, demandez à ceux qui font la cuisine à la maison et ils vous diront qu'il faut en donner un sacré coup pour y arriver. Mais... Photos...

Mon pote Pascal au boulot

aPascal

Concentration maximale... 

aPascal_concentré

Et notre Bernard qui surveille ses saucisses avec amour et tendresse

Bernard

et prépare les petits pains. En fait de chiffre, il en a quand même préparé 250 des pains saucisses hein... 

Bernard_coup_du_pain

Et pendant ce temps là, Pascal et moi nous cuisons,

En_plein_boulot

Servons nos clients avec le sourire,

Didi

Mais en étant concentré quand même

Didi_concentré

Tout en maintenant de bonnes relations sociales (un bon Ravnos quoi...)

Didi_Ravnos

Didi_taff

Et pendant ce temps là, sous le soleil, je ne vous raconte pas la file qui s'étendait devant moi. Non, je ne vous la raconte pas, je vous la montre. Fallait-il qu'ils aient faim pour ainsi attendre patiemment sous le soleil, sans rechigner, sans essayer de se passer l'un devant l'autre et sans essayer de resquiller sur le prix du billet... Heu... du paquet voulais-je dire.

La-file_aux_frites

Mais la fête de l'école ce n'est pas seulement "la bouffe", c'est aussi la fête des enfants qui fréquentent cette école. Donc, cette journée est en quelque sorte la leur. Et, la fête, c'est aussi les jeux,  les tombolas sans oublier les traditionnels  spectacles des enfants. 

Vous savez, l'école est un monde merveilleux, quasi magique. En effet, je n'ai jamais vu autant de personnes donnant tout un samedi de leur si court week-end, bénévolement,  uniquement pour que cette fête soit une réussite. Et, personnellement, quand je vois un petit garçon comme celui-ci, je me dis qu'on ne le fait pas pour rien.

aUn_Petit_graçon_heureux
aUn_Petit_graçon_heureux2

En vrac, d'autres jeux 

Jeu_des_enfants

Le jeu de massacre où les enfants peuvent se défouler sur la tête des profs (en photo bien sûr hein...)

Le_jeu_de_massacre

Sans oublier, les gonflables...

Les_Jeux_gonflables
Les_Jeux_gonflables2

N'oublions pas les parents qui, attendant patiemment que leur(s) progéniture(s) se fatiguent un max, peuvent toujours se désaltérer au bar qui trône au beau milieu de la cour de récré.

Le_bar

S'il fallait encore vous  prouver à quel point cette fête était réussie, je vous montrerais cette photo affichant le monde à l'extérieur.

Lemonde

Je suis persuadé que ce n'était pas nécessaire. Par contre, je voulais absolument vous présenter mon ami René qui, comme à l'accoutumée,  fait le pitre.

Mon_ami_rené
Mon_ami_rené2

Voilà, c'est ici que le reportage de cette belle journée s'arrête. Nous sommes sommes à 30 km de Bruxelles, et vous ne pouvez pas imaginer comme la vie s'écoule plus paisiblement ici.

Petite fête d'école de village où le temps ne compte pas encore et où les gens arrivent à décompresser le week-end,  du stress de la semaine.

En ce qui me concerne, les 11 heures passées à cuire des frites (de 09h00 à 20h00) ont eu raison de ma résistance. Je suis rentré à la maison, me suis étendu dans le fauteuil en espérant être tranquile devant ma télé (y'avais une émission qui semblait intéressante sur Arte, concernant Einstein et sa fameuse formule E=mc2, explications et développement). A 20h30, je sciais toute la forêt de Soignes... Donc ceci est un appel, si quiconque à enregistré cette émission, j'aimerais bien en avoir une copie... Merci d'avance.

Vers les 23h00 je me suis réveillé, me demandant ce que je faisais là. C'est à ce moment là que Morphée m'accueillit, dans ma chambre, à draps ouverts... 

A++ 

DidiBiZzZzOoOanim2

 

 

 

12:34 Écrit par A chaque jour suffit sa peine dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

he oui quand on est marie avec un prof Felicitation,
aussi marrant sur un scoot ou au volant d'un bus que derriere une friteuse!
J'espere te rencontrer bientot
amities Bruno

Écrit par : gysbertsen bruno | 29/04/2008

Merci au trio et à tous les autres bénévoles qui liront ce blog! Je suis une présidente du comité des fêtes du collège Saint-Etienne HEUREUSE! Quelle belle journée! Une réussite à tous les niveaux. Avis aux amateurs: on remet ça l'an prochain. Merci mamour pour ce très sympathique reportage.

Écrit par : linette | 29/04/2008

M. Pascal Votre meilleur ami Pascal était mon professeur de gym au Collège Roi Baudouin a Schaerbeek en 2000-2001, j'étais en 1ere secondaire... Il avait comme collègue un certain M. Vandenhauwe

Ca fait bizarre de revoir des gens comme ça sur le net ^^

Mes salutations au professeur au sacré caractère!

Écrit par : Elève | 01/05/2008

Les commentaires sont fermés.